THEÂTRE - "Le Pire est à venir", du 14 au 18 janvier, dans les collèges de Crouy-sur-Ourcq et Lizy-sur-Ourcq.

Du 14 au 18 janvier, dans les collèges de Crouys-sur-Ourcq et Lizy-sur-Ourcq, le Pays de l'Ourcq vous propose la pièce de théâtre "Le pire est à venir", d’après Peer Gynt de Henrik Ibsen, en partenariat avec Act’Art.

Pour lutter contre le décrochage scolaire, le Rectorat décide d’introduire aux côtés des enseignants des « passeurs de vie », des gens comme vous et moi, venus raconter leurs vies aux jeunes. Aze se met alors à raconter son quotidien aux élèves. Mais Aze se laisse vite débordée par le souvenir de son fils Peer, récemment disparu. Un souvenir qui va peu à peu envahir la classe...

Peer, un adolescent au prénom imprononçable. Soit c’est « père », soit c’est « pire ». Ou même « peur ». Dans tous les cas, ça ne lui va pas. Qu’on puisse penser qu’il manque de courage lui est insupportable. Contre, Peer l’est souvent. Contre l’autorité, contre les carcans, les empêchements et les pensées toutes faites. Menteur ou rêveur, rebelle ou idéaliste, aventurier ou inconscient, Peer est tout cela à la fois. C’est avant tout un adolescent d’aujourd’hui, qui veut vivre sa vie avant de se connaître vraiment, qui doit vivre sa vie pour se connaître vraiment.

Notre avis : « Le Pire est à venir reprend le personnage insolent et fascinant de Peer Gynt de la pièce éponyme d’Ibsen, dans une adolescence fantasmée en le transposant dans notre temps et dans une salle de classe. »

Actions culturelles

Ateliers et rencontres entre les artistes et les collégiens.

Informations pratiques :